Chromothérapie

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on PinterestEmail to someone

Plus belle la vie… colorée

« Si la matière grise était rose, personne n’aurait plus d’idées noires. »
Pierre Dac

Couleurs et émotions sont souvent associées.

Toutes nos visions (volontaires, subliminales ou inconscientes) influencent le cours de notre vie, nous rendant tantôt heureux, malheureux, sereins, anxieux, optimistes, aigris ou indifférents. Bien sûr, notre quotidien n’est pas catégoriquement plus joyeux en rose bonbon, qu’il ne l’est en bleu azur, ou en vert sapin. Mais si les couleurs peuvent faire rayonner leurs bonnes ondes sur notre organisme, pourquoi ne pas essayer, au moins par petites touches.

 

Broyer du noir
Voir la vie en rose
Se fâcher tout rouge

La chromothérapie (ou chromathérapie) est une branche de la médecine douce, qui prône le traitement des maux du corps et ceux de l’esprit par des vibrations spécifiquement colorées. Dans l’objectif d’une (ré)harmonisation anatomique, énergétique et psychique, on décompose la lumière en tonalités fondamentales (chacune dotée d’une certaine « longueur d’onde »), créant ainsi une stimulation physiologique ou psychique.

 

Palette magique !

Au-delà de leur aspect visuel, les couleurs se ressentent de façon énergétique…

Vecteur d’énergie et d’envie, le rouge stimule l’esprit d’initiative et encourage à l’extraversion.
À favoriser en cas d’apathie physique, de rhume ou d’hypotension. À limiter quand on recherche plutôt la relaxation ou la concentration.
Stimulant le courage aux dépens de l’inhibition, l’orange favorise le bien-être émotionnel, la vigueur créative et la communication.
À favoriser pour réguler l’hyperthyroïdie ou consolider les tissus. À limiter quand on veut éviter la nervosité ou l’agitation.
Revitalisant et enthousiasmant, le jaune s’assimile comme un rayon de soleil.
À favoriser pour contrer la mélancolie ou se débarrasser de troubles digestifs. À limiter afin de ne pas conduire à l’irritabilité.

Cocktail de lucidité et d’apaisement, le vert apporte un calme doux, frais et reconstituant.
À favoriser pour stimuler la croissance ou pour tonifier le système nerveux et circulatoire. À limiter pour ne pas affaiblir ou déprimer.
Le turquoise apaise le corps tout en stimulant l’esprit.
À favoriser pour calmer les infections et les inflammations, et pour intensifier la concentration.
Rafraîchissant et relaxant, le bleu se combine au vert pour booster intuition et mental.
À favoriser pour lutter contre la fatigue, le stress, les insomnies et l’hypertension. À limiter pour éviter de tomber dans la mélancolie et la méditation.
Fournisseur officiel de quiétude, le violet apaise les angoissées et aide à se concentrer.
À favoriser pour contrer les rhumatismes.

En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir plus Ok