Plein air, pleine vue !

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on PinterestEmail to someone

L’optique en mode « cyclisme »

ou « course à pied »

Garder l’œil vif en milieu naturel, ça ne s’improvise pas ! Et pour être en mesure de (pré)voir et d’agir au cœur d’un environnement intrusif (projections, chocs) et mouvant (espace, lumière, climat), tout bon sportif peut aujourd’hui se munir de montures, de verres et de traitements particulièrement performants.

 

La monture

Parce qu’en vélo ou en VTT, on a souvent la tête penchée en avant, mieux vaut bannir les lunettes surmontées d’une barre susceptible de gêner la vision vers le haut.
Dans un objectif de confort parfait et d’adhésion à toute épreuve, on opte plutôt pour une monture profilée qu’on personnalise en fonction de sa morphologie et de ses usages.
Si l’on veut faciliter le port du casque, on privilégie les branches fines qui sauront se faire discrètes, et si l’on veut éviter de pédaler dans le brouillard, on customise sa monture d’un système de ventilation pour évacuer la buée.
À pied ou en rollers, pour être parfaitement libre de tracer sa course, on choisit une monture légère et profilée maintenue en place sur le visage à l’aide d’une sangle. Et pour davantage de confort et de sécurité, on accessoirise avec un système anti-glissement ou une protection latérale anti-projections.

 

Les verres

En matière de sports d’extérieur, qu’on file sur des roues, des roulettes ou des baskets, rien ne vaut le verre en polycarbonate. D’une part parce que cette résine plastique est 20 fois plus résistante aux chocs que le verre. D’autre part parce qu’elle est trois fois plus légère !

Les traitements

Côté couleurs, le must est de se munir de verres interchangeables permettant de varier la teinte en fonction de la luminosité : on peut ainsi opter pour une coloration marron ou orange en mode cycliste (afin de maximiser les contrastes dans les conditions de fort ensoleillement et de favoriser la perception des reliefs), et pour une coloration grisée en mode coureur (afin de réduire l’intensité lumineuse et de retraduire la vision naturelle des couleurs, le tout même de façon prolongée). Côté confort, l’idéal est d’offrir à ses verres un traitement photochromique barrant la route aux UV et permettant à l’œil de mieux vivre son environnement lumineux via un processus d’assombrissement et d’éclaircissement automatiques.

 

Attention aux yeux !

En extérieur et à + de 10 km/h, l’œil est exposé à des petits  et des gros dangers :

  • Projections de gravier, d’insectes et de poussière,
  • Chocs, secousses et rafales de vent,
  • Agression du soleil et des UV,
  • Violents contrastes de luminosité.

 

 

Focus réverbérationSUN

Moins de 10% des UV sont réfléchis par l’herbe et la terre,
15% des UV sont réfléchis par le sable.
Pour s’assurer confort et protection solaire,
on mise sur une teinte d’indice 3 et filtrant 100% des UVA et UVB.

 

 

Personnalisez vos lunettes en demandant conseil à votre opticien :

  • Verres interchangeables
  • Revêtement anti-buée
  • Correction optiquetrouver un opticiel
  • Sans correction optique
  • Protection 100% UV
  • Système d’aérations multiples
  • Système anti-éblouissement
  • Système anti-sueur

 

 

 

 

 

 

 

En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir plus Ok