Rayons et prévention : jamais plombés sous le soleil

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on PinterestEmail to someone

Que vous soyez dans le désert, à la montagne, sur une plage ou en terrasse, par amour pour vos mirettes, mieux vaut prendre le soleil avec des pincettes. Et dans l’optique de bien vous protéger, mieux vaut vous focaliser sur une bonne forme de monture et un verre polarisant.

Yeux et ultra violets : des lésions dangereuses

Bien sûr, le soleil est l’allié de votre moral, vous adorez qu’il vous dore la pilule et vous n’attendez que lui pour vous booster en vitamine D. Mais il n’en reste pas moins un fournisseur officiel de danger : le rayonnement ultraviolet. Ainsi, il faut non seulement penser à vous protéger de son éblouissement mais également vous méfier de ses rayons invisibles qui pénètrent dans l’oeil à différentes profondeurs : si les UVB sont entièrement absorbés par la cornée, les UVA passent, quant à eux, à travers ces couches superficielles jusqu’au cristallin, pouvant provoquer de graves pathologies oculaires.

 

Avec un verre polarisant, on trinque à notre santé visuelle !

Pour vous prémunir des UV, il existe plusieurs types de verres filtrants : les anti-reflets, les photochromiques (qui foncent si la lumière augmente, et inversement), les verres colorés ou dégradés, les verres miroités et les verres polarisants. Protecteurs par excellence, les verres polarisants ne se contentent pas d’assombrir les sources lumineuses. Ils agissent sur l’œil comme un store vénitien et bloquent la lumière « polarisée » (c’est-à-dire éblouissante car anormalement vibrante). Ainsi, tout en absorbant les UV nocifs, ils emballent le regard d’une armure anti-reflets, et préservent l’acuité visuelle tout en faisant barrage à l’inconfort, à la fatigue et aux dangers.

 

Bon à savoir…

L’intensité des UV et par conséquent leur dangerosité est liée, non pas à la chaleur ressentie, mais à la position du soleil dans le ciel. Du coup, on évite de s’exposer entre 12h et 16h, plage horaire où soleil et danger sont au zénith, et on ne relâche pas sa méfiance envers les UV sous prétexte de brise rafraîchissante ou de nuages épars.

 

Les verres sombres ne sont pas forcément les plus protecteurs. Ils sont efficaces contre l’éblouissement, mais pas nécessairement contre les UV. À l’inverse, des verres transparents traités peuvent très bien filtrer les UV solaires à 100%, mais seront en revanche peu actifs contre l’éblouissement.

 

Les UV sont réverbérés de façon différente selon la typologie des sols.

POURCENTAGE

 

 

En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir plus Ok