Ça gratte, ça pique, je réagis

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on PinterestEmail to someone

Quand l’œil se défend face à quelque chose qui l’agresse, ça pique, ça gratte, ça gonfle et ça rougit. Mais il n’est pas question de traiter une allergie à l’aveuglette, et on commence toujours par en identifier la cause.

Symptômes et marche à suivre.

Si votre (tout-)petit se réveille avec les paupières collées, qu’il a les yeux rouges, qu’il ressent des picotements ou des démangeaisons (il a l’impression d’avoir « du sable » dans les yeux), s’il a l’œil « qui coule » d’une sécrétion claire, jaunâtre ou verdâtre, ou s’il se sent agressé par une lumière trop vive, c’est généralement parce que sa conjonctive (la membrane qui recouvre l’œil et l’intérieur de la paupière) réagit face à une allergie, un virus, une irritation ou une bactérie.
Le premier réflexe à avoir, c’est de l’encourager à ne pas se frotter les yeux, puis à les rincer au sérum physiologique (larmes artificielles achetées en pharmacie).
Le second, c’est la consultation. Seul un médecin ou un ophtalmologiste peut procéder à un examen approfondi de l’œil permettant d’orienter le diagnostic vers une cause allergique, virale, bactérienne ou autre. En cas d’allergie, on peut ensuite s’orienter vers un spécialiste allergologue en vue de pratiquer des tests spécifiques, d’identifier les allergènes en cause et de les prendre en charge de façon plus ciblée.

 

Classification, traitement et prévention

> Les allergies « saisonnières ».

Intervenant généralement entre le mois d’avril et le début de l’été, elles sont causées par le pollen et les graminées qui se promènent dans l’air.
Prévenir / guérir : on minimise les sorties par temps venteux, on enlève ses chaussures en rentrant chez soi, on lave régulièrement les draps et les taies d’oreiller.

 

> Les allergies « chroniques » ou « perannuelles ».

Elles sont essentiellement dues à la poussière, aux acariens, au latex, aux moisissures, aux poils d’animaux domestiques ou à leurs squames (fines croûtes se détachant de leur peau).
Prévenir / guérir : on fait le ménage au quotidien, on s’équipe d’une literie spécifique, on s’arrange pour que la salle de bains soit bien ventilée et peu humide, et on se contente d’aimer les animaux de loin.

 

> Les allergies « virales ».

Elles sont dues à un virus (généralement grippal), et disparaissent en même temps que la maladie.
Prévenir / guérir : on s’en remet au traitement prescrit par son médecin.

 

> Le traitement.

La plupart du temps, les allergies oculaires se soignent grâce à un traitement administré sous la forme de collyre ou de comprimés.



> Le remède de grand-mère.

Si les paupières sont gonflées, on peut les soulager en plaçant sur les yeux fermés un tissu propre et imbibé d’eau froide, ou un sachet de camomille, d’infusion de bleuet ou de thé vert humide et froid.

Si les symptômes persistent, on consulte un ophtalmologiste !

En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir plus Ok