Vue au volant :

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail to someone

conduisez-vous bien !

Afin de conserver intact votre capital sécurité routière et de ne prendre aucun risque inutile, il ne faut jamais perdre de vue les impératifs suivants…

 

Acuité visuelle

Ne faites pas comme ce million de conducteurs qui ont un défaut visuel non ou mal
corrigé. Faites régulièrement contrôler votre vue et n’oubliez pas de porter l’équipement correcteur adapté qui vous aura été conseillé par votre opticien.

 

Vigilance

Restez en mesure de réagir instantanément à toute signalisation, tout signe de danger et toute réaction imprévue venant d’un autre usager. Évitez de conduire lorsque vous (et vos yeux) êtes fatigué.

 

Champ visuel

Garantissez-vous un champ visuel le plus proche possible des 180°. Réglez, nettoyez et dégagez parfaitement l’ensemble de vos rétroviseurs, tournez régulièrement la tête pour contrôler les angles morts, et quand vous roulez à grande vitesse, n’oubliez pas de regarder loin devant vous pour pouvoir réagir à temps.

 

Petites et longues distances

Parce que vous devez déchiffrer tour à tour les données de la route et celles de votre tableau de bord, vous devez vous assurer que vos yeux, vos lentilles ou vos lunettes vous permettent d’osciller immédiatement et sans difficulté entre vision de loin, vision intermédiaire et vision de près.

 

Verres solaires

Afin de vous protéger d’une trop grande lumière, optez pour une monture (ou un clip) solaire ni trop peu ni trop foncée. Évitez par exemple les verres de catégorie 4 (norme EN 1836), qui altèrent la vision des couleurs.

 

Médicaments

Parce qu’ils peuvent fausser votre appréciation des distances et de la vitesse, certains médicaments ne permettent pas de prendre le volant. Prudence ou danger : focalisez-vous toujours sur les indications précisées sur vos emballages.

En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir plus Ok