Altitude attitude(s)

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail to someone

Ski et surf : la lunetterie tout schuss

Quand vous dévalez des kilomètres de poudreuse, vous n’avez pas intérêt à avoir froid aux yeux.
Sécurité, confort, vision et résistance : pistons ensemble le bon équipement.

 

La monture

Partenaire polyvalent (en matière de protection) et généreux (en matière de champ de vision), le masque a tout bon pour la glisse, à condition d’être bien choisi : il doit épouser les formes du visage sans pour autant comprimer le nez, et il doit offrir une vue d’ensemble aussi périphérique que dégagée. Dans un contexte d’alpinisme, ce sont plutôt les montures particulièrement couvrantes de style glacier qui l’emportent, d’autant plus si on les choisit équipées de caches latéraux et d’un protège nez, et si on les préfère dotées de branches flexibles ou à crochets pour garantir un maintien parfait.

 

Les verres

Votre masque sera plus performant assorti d’un double ou d’un triple écran, qui évitera la formation de condensation, favorisée par l’écart de température entre les deux côtés de la paroi vitrée.

 

Les traitements

La recette de base reste un traitement cumulant niveau de protection anti-UV, étanchéité, anti-éblouissement, anti-brouillard et anti-buée.
Mais gare aux verres polarisants dans ce contexte : en minimisant l’effet « reflets », ils risquent de vous faire passer à côté d’une plaque de verglas.

 

Les teintes

Quand il s’agit de faire les yeux doux à la glisse, l’orange est la teinte la plus adaptée et la plus performante. Mais quand le soleil rayonne plus que d’ordinaire et qu’on a plus de mal à percevoir contrastes et reliefs, mieux vaut s’orienter vers une coloration marron.

 

Les kits

Économico-pratiques, les kits optiques offrent la possibilité de clipper ou de ventouser des verres correcteurs, et ils s’adaptent généralement aux modèles de masques à écrans interchangeables. Pour faire barrage à la buée, attention toutefois à minimiser le jeu entre le kit et la monture, et au cas où, à toujours emmener un spray anti-buée avec soi.

 

Attention aux yeux !

Sur la piste, une avalanche de risques directs, indirects et collatéraux font de l’œil à nos mirettes. Un véritable parcours d’obstacles entre lesquels mieux vaut savoir slalomer :

  • La vitesse
  • Les chocs
  • Les infrarouges
  • Le soleil
  • La neige
  • Le vent

 

 

Focus réverbération SKI

Sur la neige, les UV sont réfléchis à 80% !
Et le rayonnement du soleil réfléchi est souvent imperceptible, donc dangereux.
Alors côté indice, on grimpe jusqu’à 4 en montagne.

 

 

 

Personnalisez vos lunettes en demandant conseil à votre opticien :

  • Verres interchangeables
  • Revêtement anti-buéetrouver un opticiel
  • Correction optique
  • Sans correction optique
  • Protection 100% UV
  • Système d’aérations multiples
  • Système anti-éblouissement
  • Système anti-sueur
En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir plus Ok