Essilor zen, voyons (Eye)zen !

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail to someone

Notre vie de plus en plus connectée en fait voir de toutes les couleurs (à commencer par beaucoup de bleu-violet) à notre système visuel. Pour soulager notre regard de l’inconfort et le protéger de la luminosité des écrans, Essilor a mis au point deux technologies exclusives : EyeZen™Focus et Crizal® Prevencia.

 

Des yeux soumis à rude épreuve.

Souvent plus de 5 heures par jour*, nos yeux matent (ils papillonnent entre smartphone, ordinateur, GPS, tablette et téléviseur) et ils zappent (4 outils digitaux utilisés en moyenne quotidienne). Confrontés à des distances de lecture courtes et variables, à des petits caractères pixellisés, à une forte luminosité et à beaucoup de lumière bleu-violet, 3 personnes sur 4 se plaignent de fatigue visuelle ou d’avoir les yeux qui tirent, et 40% se déclarent victimes d’éblouissement.

 

Un dispositif de prévention personnalisé.

Pour nous permettre d’optimiser notre bien-être visuel face aux écrans, Essilor a créé une technologie de référence : Eyezen™ Focus. Personnalisés en fonction de chaque profil de porteur, ces verres innovants se déclinent à travers la gamme Essilor Eyezen (pour les porteurs âgés de 20 à 50 ans), et la gamme Varilux Eyezen (qui concerne plus spécifiquement les presbytes). Et pour perfectionner notre équipement bienveillant, Essilor propose le traitement Crizal® Prevencia, qui réduit les reflets, améliore le contraste, et protège notre regard des effets nocifs de la lumière bleu-violet, tout en le laissant profiter de ses bienfaits. De quoi tranquilliser nos immersions numériques et nous encourager à zapper protégés.

 

Crizal® Prevencia™ filtre 20% de la lumière bleu-violet nocive, réduisant ainsi de 25% la mort des cellules rétiniennes. Le filtrage de la lumière bleu-violet peut légèrement différer en fonction du matériau du verre. Dans les expériences in vitro conduites par Essilor et l’Institut de la Vision à Paris, des cellules de l’épithélium pigmentaire rétinien ont été exposées à de la lumière bleu-violet, reproduisant ainsi l’exposition physiologique à la lumière d’un oeil humain âgé de 40 ans.
*Source : étude quantitative Ipsos 2014 pour Essilor, sur 4000 personnes au Brésil, en Chine, en France et aux Etats-Unis.

essilor pub 2

En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir plus Ok