Les choisir, mode d’emploi

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on PinterestEmail to someone

Votre bambin doit porter des lunettes, vous avez l’ordonnance de votre ophtalmologiste et vous envisagez de vous rendre chez votre opticien pour trouver LA monture idéale ? Prenez en compte les critères qui suivent et ne vous privez pas du conseil d’un spécialiste.

Les critères décisifs

> Solidité. Jeux de mains, jeux de coquins… Les lunettes doivent être en mesure de triompher de l’agitation enfantine qui les menace au quotidien.
> Sécurité. Quand il trébuche, quand il se cogne ou quand il est victime d’une maladresse, votre enfant ne doit subir aucune blessure collatérale à cause d’une monture amochée ou d’un verre cassé.
> Morphologie. Une monture d’enfant doit lui aller comme un gant : ne pas glisser sur l’arête de son nez, éviter de serrer ses tempes, et se positionner suffisamment près de son visage pour dissuader son regard de faire du hors piste (par-dessus, en dessous ou sur le côté). NB : la morphologie enfantine évoluant tous les ans, on ne mise pas sur un usage à trop long terme et on n’opte pas pour un modèle trop grand.
> Confort. Priorité à la légèreté.
> Esthétique. Les lunettes sont souvent mal vues par les enfants, d’où l’importance qu’elles leur plaisent vraiment.

 

La monture modèle

> De 0 à 3 ans : une monture plastique monobloc, souple, sans charnière métallique, que le tout-petit peut manipuler sans la casser.
> De 3 à 6 ans : idéalement une monture en plastique ou en acétate, équipée de branches flexibles à ressorts suffisamment solides.
> + de 6 ans : de préférence une monture en plastique (on en trouve de toutes les formes). Et s’il n’a d’yeux que pour le métal, alors plutôt un modèle bien rond et haut.

 

Les verres protecteurs

Minces, légers, résistants aux rayures, antichoc et protégeant efficacement contre les UV, mais aussi contre la lumière bleue pour minimiser les effets indésirables des écrans sur la rétine. NB : parce qu’ils ont la pupille très large et les tissus oculaires peu pigmentés, les yeux des enfants (et particulièrement ceux des bébés) sont plus perméables à la lumière que ceux des plus de 25 ans.

 

Les lunettes de soleil

Jusqu’à 12 ans, les yeux d’enfants sont très vulnérables : le cristallin ne joue pas totalement son rôle de filtre et laisse passer les UV jusqu’à la rétine. Il est donc primordial d’avoir un équipement adapté.
On priorise une monture bien couvrante et des verres à indice de protection de 3 à 4 ou E-SPF 50 (et on garde en tête que les verres les plus foncés ne sont pas forcément ceux qui filtrent le mieux les UV !)

En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir plus Ok