L’œil au travail

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on PinterestEmail to someone

Travail en extérieur : Risques à contourner et conduite à suivre

Au travail, l’intégrité de votre œil est menacée.
Ses protections naturelles ne suffisent en effet plus face aux risques rencontrés dans certaines situations. Projections, surexposition aux UV, danger au volant… ce sont notamment les activités extérieures qui sont à surveiller.

Travaux à l’extérieur : attention danger !

Vous travaillez sur un chantier, que ce soit sur une voirie, sur un toit ou encore dans un jardin… ? Vos yeux sont soumis à des risques de projection de solides ou de liquides, à des fumées et poussières. Maçons, couvreurs, jardiniers, dockers ou encore charpentiers, pour ne citer qu’eux, sont exposés à ces dangers.
En extérieur, vous risquez aussi une trop longue exposition aux ultraviolets qui vous expose à des problèmes de santé oculaire à court ou à long terme.
Tout comme votre peau, votre œil dispose en effet d’un « capital soleil » qui, si l’exposition est trop intensive, peut sérieusement s’amenuiser.

 

Trop de soleil : quels symptômes et quelles affections pour vos yeux ?

Conjonctivite : rougeurs aux yeux, irritations et écoulements.
Ophtalmie : brûlure de la cornée par les UV avec larmoiements, gonflement des paupières, baisse passagère de l’acuité visuelle, douleurs provoquées par la lumière et sensation de sable dans les yeux.
Cataracte précoce : maladie de l’œil responsable d’une baisse progressive de la vue ; près de 20% des cas seraient liés à l’exposition au soleil d’après l’Organisation Mondiale de la Santé.
DMLA : affection de la rétine provoquant une perte progressive de la vision centrale ; des spécialistes supposent que l’exposition au soleil favorise l’apparition de cette maladie.
Si vous ressentez certains de ces symptômes, demandez conseil à votre opticien et consultez votre ophtalmologiste !

 

Le B.A. BA de la protection

L’indice anti-UV :
Non seulement le soleil entrave la vision, mais il peut devenir responsable de lésions dangereuses. La solution ? Des verres solaires avec marquage CE « UV 400 » ou « 100% UV », teintés de 1 à 3 (voire 4) en fonction de votre degré de sensibilité à l’éblouissement.
La solidité :
Pour faire bonne figure, votre monture doit pouvoir compter sur la solidité de ses verres.
Les matériaux les plus costauds ?
Le polycarbonate et le verre trempé, à combiner avec un traitement anti-rayures.

Les activités à haut-risque

Certains métiers sont connus pour les risques qu’ils font particulièrement peser sur les yeux des travailleurs : si vous êtes chercheur en laboratoire, soudeur, mécanicien… votre vue est quotidiennement mise en danger.
Il existe plusieurs types d’équipement de protection adaptés à chacun des risques :

Les standards de l’équipement :
• Lunettes de protection
• Lunettes-masque de sécurité
• Sur-lunettes
Les options « confort » :
• Monture ultra-légère
• Ventilation anti-buée
• Vision 180°

En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir plus Ok