Morpho-Alphabet

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Pin on PinterestEmail to someone

La mode a beau transcender les genres et décloisonner les frontières, elle s’affiche au mieux de sa forme coordonnée aux silhouettes.
Alors donnez-nous un A, un H, un O, un V, un X ou un 8, et on vous dira comment morpho-shopper au top.

Des looks et des lettres

Morphotype A  :

taille cintrée, hanches plus larges que les épaules.
À avoir à l’œil : le vêtement doit rééquilibrer la silhouette et attirer le regard vers le buste.
C’est parfait : les hauts à motifs, colorés et près du corps ; les décolletés bateau (en U pour les poitrines menues) et les cols larges, les pantalons et jupes évasés (ou trapèze), les vestes épaulées.
On oublie : les grands contrastes entre buste et gambettes ; les pantalons voyants ou trop près du corps; les jupes droites et plissées ; les looks 100% moulants ou larges ; les tops qui s’arrêtent pile là où les hanches sont larges.

Morphotype H :

épaules et hanches alignées, taille peu marquée.
À avoir à l’œil : le look doit affiner la taille.
C’est parfait : les hauts, tuniques et robes fluides et décolletés ; les jupes et pantalons droits et taille basse ; les vestes et manteaux légèrement cintrés (d’autant plus portés ouverts) ; la ceinture tombant sur les hanches.
On oublie : la ceinture marquée à la taille ; les tops cache-cœur ; les pantalons taille haute.

Morphotype O :

poitrine généreuse, ventre rebondi, épaules rondes.
À avoir à l’œil : l’allure doit sublimer le côté pulpeux tout en adoucissant les volumes.
C’est parfait : les looks fluides, monochromes et sombres, accessoirisés avec de la couleur ; les jupes, jeans et pantalons droits ;  les robes empire (petite poitrine) ; les vestes ouvertes ; les manteaux unis.
On oublie : les largeurs XXL ; les motifs XXL ; les rayures, les plis et les frous-frous.

Morphotype V :

les épaules plus larges que les hanches.
À avoir à l’œil : l’objectif est de nuancer l’ossature tout en valorisant la féminité.
C’est parfait : les tuniques et robes fluides, trapèze ou péplum ; les jupes à volants ou patineuses ; les pantalons carotte ou bootcut ; les vestes et manteaux trapèze.
On oublie : les épaulettes, les fines bretelles, les vestes et manteaux à capuche.

Morphotype X :

taille fine, petite poitrine, hanches et épaules de même largeur.
À avoir à l’œil : les vêtements ne doivent pas trop accentuer la minceur.
C’est parfait : les looks fluides, décolletés, à motifs, à paillettes, en couleurs ; les minijupes ; les vestes et manteaux voyants, les ballerines.
On oublie : le noir des pieds à la tête ; les cols roulés ; les bijooux trop fins ; les talons hauts.

Morphotype 8 :

taille marquée, poitrine pulpeuse, hanches et épaules de même largeur (il paraît que c’est lui, l’idéal féminin).
À avoir à l’œil : l’allure doit souligner la taille et sublimer les formes.
C’est parfait : les looks cintrés (vestes et manteaux marqués à la taille, jupes trapèze, matières fluides et légères, formes cache-cœur, robes moulantes).
On oublie : les looks trop amples (vestes droites ou très épaulées, tailles empire, tuniques bouffantes, pantalons larges ou à poches latérales, jupes plissées).

En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir plus Ok