À chaque défaut visuel sa correction !

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail to someone

En France, 7 personnes sur 10 sont atteintes de troubles de la vision. Cela provient d’imperfections géométriques de l’œil ou d’un manque de puissance de l’œil qui n’arrive pas à produire une image nette car les rayons lumineux ne se réfractent pas correctement sur la rétine. D’où l’importance des verres correcteurs capables de modifier le trajet de ces rayons et de permettre ainsi une meilleure mise au point.

Vous êtes myope

si votre vision de loin est floue en raison d’un globe oculaire trop long. Vous avez besoin de verres correcteurs concaves (incurvés vers l’intérieur) pour rediriger les rayons lumineux et les focaliser au bon endroit.

Vous êtes hypermétrope

si les objets proches de vous sont flous en raison d’un globe trop court. Vos verres correcteurs sont convexes (courbés vers l’extérieur) pour infléchir les rayons vers l’intérieur et permettre à la lumière de mieux converger sur la rétine.

Vous êtes astigmate

si les objets apparaissent déformés en raison d’une difformité de courbure de la cornée. Cela se corrige à l’aide de verres dits toriques qui modifient la perception des contrastes linéaires horizontaux, verticaux et obliques.

Vous êtes presbyte

si vous avez une difficulté croissante à voir de près. C’est dû à un vieillissement naturel du cristallin qui a tendance à s’épaissir tout en devenant moins souple. Vous avez besoin de verres progressifs.

 

En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir plus Ok