Au volant : quand l’obscurité vous nuit

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail to someone

Au crépuscule ou en pleine nuit, vous arrive-t-il d’être ébloui par les phares du véhicule qui arrive en face ? Gêné par la luminosité de l’éclairage public ?
Moins sûr de vous dans l’appréciation des distances et dans la lecture de la signalisation ? Si oui, continuez votre lecture. Si non, continuez, un proche peut être concerné !

La vue, un sens essentiel

Il faut absolument garder le contrôle et qui est naturellement affaibli lorsque la luminosité baisse : gênes visuelles, moins de contrastes, vous voyez moins bien de loin.

Quand nous conduisons de nuit ou en semi-obscurité, nous devons également composer avec un environnement hostile qui provoque éblouissements, phénomènes de réverbération et dédoublement d’images. Des désagréments qui sont encore plus prononcés chez les porteurs de lunettes de vue. Attention à la myopie nocturne, un phénomène qui peut toucher tout le monde, que vous soyez myope ou pas : en situation d’obscurité, votre pupille s’élargit et le cristallin met plus de temps à s’accommoder. Aussi, plus on avance en âge, plus la récupération des fonctions visuelles est lente après un éblouissement. 

Avant de prendre le volant la nuit, pensez à vérifier régulièrement vos phares, la propreté de votre pare-brise et ne prenez jamais la route si vous vous sentez trop fatigué : pour votre sécurité et celle des autres, il sera toujours impératif de remettre votre départ et/ou de faire une pause si vous sentez la moindre somnolence.

Pour votre conduite de nuit

Equipez-vous de verres à teinte légèrement ambrée / jaune : ils augmentent la distinction des couleurs, le contraste et la perception des reliefs. Cumulez à ces verres un traitement anti-reflets pour limiter les éblouissements et réduire leurs effets néfastes, et faites-les adapter à votre correction visuelle si vous en avez une.
De jour également, les verres à teinte jaune peuvent s’avérer utiles au volant, notamment par temps couvert, quand
la luminosité est plus sombre.

Demandez conseil à votre opticien !

Le saviez-vous ?

On se concentre plus facilement dans un environnement fortement lumineux, même en intérieur avec une lumière artificielle. En effet, il a été démontré que la lumière aide à rester éveillé lors de la conduite de nuit, non pas par son intensité mais par sa couleur : la lumière bleue des écrans maintient notre vigilance et celle émise par votre GPS en mode nocturne serait aussi efficace qu’un café !

En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer des cookies à des fins de mesure d'audience. En savoir plus Ok